Amour:

En début de mois, les configurations en place ne portent pas véritablement à la détente ! Saturne, dans votre secteur V, ne prédispose ni à la rêverie ni au contentement béat. Vous êtes dans une période où faire face à la réalité est primordial. Qu’il s’agisse des circonstances entourant votre vie sentimentale ou de vos propres réactions en la matière, il va falloir regarder les choses en face et savoir avec courage et franchise, en tirer les conclusions qui s’imposent.

Il va de soi que les natifs ayant l’habitude de ce genre d’exercice traverseront le mois de mai avec plus de facilité que les autres. Certains d’entre vous auront du mal à aller de l’avant et à sauter le pas pour quitter une situation peu satisfaisante. Le saut dans l’inconnu pourra être délicat et il vous faudra beaucoup de réflexion et certaines prises de conscience pour y parvenir enfin. Restez confiant quoi qu’il arrive !

Professionnel::

Avec Mars en maison X, on peut assurément avancer que l’ambiance sera pour le moins dynamisante pour vous. Vous débuterez le mois avec un fort besoin ou une grande envie de pouvoir vous exprimer pleinement dans votre activité. Si vous en avez la possibilité, alors tant mieux et ce mois de mai vous apportera beaucoup.

Si, au contraire, la chose s’avère impossible ou très limitée dans le cadre de votre activité actuelle, alors, vous pourrez très vite expérimenter un certain niveau de frustration.

Heureusement,, ce mois-ci, vous pourrez compter sur deux appuis importants, dont celui de Jupiter qui , en tout début de mois, vous permettra de voir et de saisir certaines opportunités intéressantes pour votre avancée professionnelle. Viendra ensuite, en fin de mois, le trigone à Neptune qui viendra soutenir vos actions et décisions : on pourra alors parler de bonne étoile ou de chance pure !

Santé:

A compter du 15, divers petits maux pourront faire leur apparition. Il se peut que vous soyez en phase de somatisation et que votre corps cherche à exprimer une problématique dont vous n’avez pas clairement conscience.


bouton facebook